La construction du poulailler

La construction du poulailler
5 (100%) 1 vote

Les règles de bases pour la construction de votre poulailler.

Nous allons examnier les règles à respecter pour l’infrastructure, que vous contruisiez du neuf ou que vous adaptiez un local existant.

Nos poulaillers auront leurs principales veues tournées vers l’orient d’hyver, fin que la poulaille soit éschauffée du soleil à son lever.

Cette règles éablie pr Olivier de Serres, il y a quatre siècles, garde toute sa pertinence aujourd’hui; la lumière et la chaleur dispensées par le soleil influencent favorablement l’activité et la ponte. On a observé que les meilleures pondeuses sont les premières à se mettre à la recherche de nourriture et les dernières à rejoindre le poulailler en fin de journée.

Faites profiter vos poules des bienfaits du soleil

Il est donc intéressant de faire profiter nos sujets des bienfaits du soleil dès son lever et c’est, idéalement, au sud-est (le plein sud sera trop chaud en été) que sera orientée la façade principale vitrée sur le tiers supérieur de sa surface.
Un ou des châssis basculant vers l’intérieur permettent de régler la ventilation; n’oubliez pas de les garnir (à l’extérieur) d’un fin treillis. Si vous placez des châssis fixes, pas besoin de treillis mais la ventilation devra être assurée d’une autre façon.

Les murs seront bâtis en dur sur une dalle en béton soigneusement lissé. C’est le meilleur moyen d’empêcher l’intrusion de souris ou de rats, ces derniers surtout, en plus des parasites et germes nocifs qu’ils véhiculent, dévorent les grains, les oeufs et même de jeunes poussins à l’occasion. Les parois de planches ne résistent pas à ces rongeurs, leurs rainures abritent les parasites et rendent le nettoyage plus difficile.

Un toit incliné pour le poulailler

Le toit peut être à une seule pente, orientée au nord-ouest, ou à double pente selon votre budget ou votre sens de l’esthétique; dans le second cas, il peut déborder de la façade pour former un auvent protecteur. Que sa couverture soit de tuiles, d’ardoises ou de plaques ondulées, une isolation complémentaire est nécessaire mais il est plus simple, comme pour un grenier, d’isoler par le dessus, c’est-à-dire d’étendre l’isolant entre les chevrons qui supportent le plafond de l’étage du dessous. Pour la facilité de l’éleveur, le poulailler doit être d’un accès aisé et de dimensions suffisantes pour pouvoir en assurer l’entretien sans contorsions inutiles. Une porte assez large pour le passage d’une brouette permet d’y amener facilement un ballot de paille ou un sac de grains et d’en évacurer la litière souillée.

Une porte pour assurer la sécurité de la volaille

Pour la volaille, une chatière de 30 centimètres sur quarante sera aménagée au bas de la façade et munie d’une fermeture efficace; celle-ci peut être une planche solide coulissant verticalement entre deux glissières ou pivotant autour de charnières horizontale pour former un petit pont-levis qui sera relevé et verrouillé pour la nuit.

En période pluvieuse, les va-et-vient de la volaille risquent de former, devant cete ouverture, de la boue qu’elles transporteront jusque dans les pondoirs ; des gravillons répandus sur cette surface ou une simple palette de récupération peuvent remédier à ce problème. Il ne se posera pas toutefois si un auvent ou l’avancée du toit protègent la façade.

Une aération pour l’hygiène

L’aération, faute de châssis ouvrants, sera assurée par des ouvertures grillagées, de dimensions suffisantes et disposées pour ne pas placer vos locataires dans un courant d’air.
En face de la porte, sur un mètre de large et sur toute la profondeur du bâtiment, vous pouvez réserver un espace séparé par une cloison légère grillagée sur ses deux tiers supérieurs. Il vous servira de local de stockage : une étagère dans le fond pour le petit matériel, quelques ballots de paille et deux poubelles fermant bien pouvant contenir un sac de vingt-cinq kilos, pour la réserve de grains et d’aliments bio bien entendu.

Cet espace pourra aussi servir de poussinière en assurant le calme à la couveuse puis à ses poussins pendant leurs premières semaines ou encore en abritant l’éleveuse si vous avez des poussins sans poule meneuse.

N’oubliez pas d’assurer le passage vers le poulailler proprement dit par une porte légère du style de la cloison.

Pour toujours réalisable mais bien utile : une arrivée d’électricité permet l’éclairage mis aussi l’utilisation d’une lampe chauffante ou d’une couveuse artificielle. L’eau courante, ou celle récoltée par la toiture dans un réservoir, vous dispenser de transporter des seaux sur une certaine distance, ce qui tourne vite à la corvée.
Suivant ses dimensions, ce type de bâtiment peut accueillir en permanence de dix à trente sujets, ce qui est suffisant à l’échelon familial.

Un modèle simple pour l’élevage saisonnier

img_0163-768x1024 La construction du poulailler
Plan du poulailler

Nous allons donc construire un abri très simple puisqu’il ne sera occupé que pendant la bonne saison, mais en lui assurant une hygiène maximale par le choix des matériaux et la facilité d’entretien. Nous utiliserons des chevrons de quarante centimètres sur quatré, préalablement traités à l’éco-carboline (alternative écologique à base de végétaux), et des panneaux de coffrage résistants à l’humidité, suffisamment rigides et dont la surface bien lisse facilite le nettoyage.

La base du poulailler

  1. Nous assemblons un cadre en chevrons de 80 sur 122 centimètres (dimensions extérieures) ue nous posons bien de niveau sur quatre blocs en béton afin de l’isoler du sol.
  2. Nous vissons dessus, comme plancher, un morceau de panneau de mêmes dimensions que nous aurons obtenu en faisant découper un premier panneaux en trois (80 + 82 + 82 = 244).
  3. Les deux autres morceaux serviront pour les deux parois les plus longues de notre abri. Nous allons les mettre en place en les vissant à l’extérieur de la base dans les chevrons. Elles prennent leur appui sur les blocs en béton.
  4. Pour assurer la rigidité de l’ensemble, nous les réuniront à leur partie supérieure par deux chevrons de 80 centimètres de long, un à chaque extrémité. Pour réaliser une toiture à une seule pente (orientée à l’ouest), la paroi orientée à l’est doit être plus haute.
  5. Nous allons donc la surélever et utiliser cette partie pour l’aération.
  6. Un cadre en chevrons de 122 cm sur 30, garni d’un grillage, sera fixé verticalement au dessus de cette paroi qui sera rendue solidaire de la paroi arrière par deux autres chevrons, posés en oblique, déterminant la pente du toit.
  7. Celui-ci sera constitué d’une pièce de 122 sur 30 cm, découpée dans un second panneau de coffrage, simplement vissée sur les chevrons supérieurs. Sa fixation assurera la rigidité de l’ensemble et ses dimensions permettront un débordement qui protégera de la pluie.

Il nous reste à ferme les deux petits côtés. Nous utiliserons pour cela deux morceaux de panneau coupés à leurs dimensions en veillant à suivre la pente du toit pour ne laisser passer aucun interstice. Le panneau nord sera monté sur des charnières verticales de façon à pouvoir l’ouvrir pour le nettoyage. Dans le bas du panneau sud, nous découperons une ouverture rectangulaire d’environ trente centimètres sur trente. Montée sur une charnière horizontale à sa partie inférieure, elle fera office de pont-levis; relevée pour la nuite, sa fermeture sera assurée par un petit verrou. Quelques petites lattes de deux centimètres sur deux de section, espacées de cinq centimètres, permettront à vos élèves de l’escalader sans risquer de glissades intempestives.

Terminons par les perchoirs.

Deux planches de deux centimètres d’épaisseur, fixées horizontalement à 30 centimètres du sol à l’intérieur des grands côtés, leur serviront de support. Découpés dans des lattes aux arêtes arrondies de deux centimètres sur quatre, les perchoirs seront espacés d’une trentaines de centimètres.

Si, comme l’a réalisé un éleveur astucieux, vous installez cet abri sur pilotis à une hauteur suffisante pour permettre le passage de votre brouette, vous faciliterez l’évacuation de la litière souillée.

La suite : l’ameublement du poulailler

Articles relatifs

Leave a Reply